Zoom sur le liquide de refroidissement

Le liquide de refroidissement est un fluide caloporteur. Son utilisation s’effectue au travers d’un circuit fermé pour surmonter les problèmes relatifs au chauffement de certaines pièces mécaniques lors du fonctionnement du système moteur : il capte la chaleur émise en diverses zones et l’achemine jusqu’au radiateur qui joue le rôle d’échangeur de chaleur avec l’air ambiant pour la faire refroidir.

1. Entretien

En dehors de sa prise en charge lors de la révision de votre véhicule, le niveau du liquide de refroidissement est à vérifier régulièrement tous les mois, et notamment avant tout long trajet pour éviter des surchauffes au moteur et les mauvaises surprises qui en découlent pour votre joint de culasse ou la culasse elle-même.

Ouvrez le capot et observez le vase d’expansion du liquide qui dispose d’une échelle de niveau extérieure permettant de contrôler la consommation : le liquide se voit en transparence et doit se trouver entre les témoins maxi et mini.

Le complément de liquide ne s’ajoute que lorsque le moteur est froid pour ne pas être ébouillanté. On trouve une grande variété de liquides de refroidissement dans le commerce : privilégiez celui recommandé par le constructeur qui convient le mieux à votre moteur.

Il est déconseillé de substituer le liquide de refroidissement par de l’eau ordinaire qui ne contient pas l’additif lui conférant la qualité de haute résistance à la chaleur ni la propriété antigel.

Le liquide perd ses propriétés avec le temps et le circuit de refroidissement doit être entretenu : une bonne vidange est à programmer périodiquement (purge trisannuelle). Demandez conseil à votre concessionnaire ou garage.

2. Liquide de refroidissement : problèmes éventuels

Si vous constatez une surconsommation excessive, c’est le signe d’une fuite, laquelle peut se manifester également à vous par une odeur inhabituelle quand vous utilisez le chauffage et se repère facilement par la formation d’un dépôt blanchâtre autour d’une durit ou d’un collier de serrage, de la pompe à eau ou du radiateur. Rendez-vous chez votre garagiste pour vérifier l’étendue des dégâts et qu’il procède à la réparation adéquate (colmatage ou changement de la pièce défectueuse).

Si vous constatez une augmentation du niveau du liquide dépassant la limite maximale, un bouillonnement anormal et la présence de résidus dans le vase d’expansion, le rejet d’une fumée blanche par votre pot d’échappement, c’est qu’il y a un problème (souvent le joint de culasse) et vous devez vous rendre immédiatement dans votre garage ou concessionnaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *