Selon les climats, quels pneus choisir ?

Des pneus conçus pour limiter la distance de freinage

En matière de freinage, la sécurité est l’élément qui doit primer sur tout. Que les sceptiques ne s’y trompent pas, il existe de profondes et nombreuses différences entreun pneu été et un pneu hiver. Ces différences peuvent notamment se traduire par des distances de freinage qui s’allongent ou des usures nettement plus rapides.

Pour illustrer ces différences, référons-nous au TCS (Touring Club Suisse), une association spécialisée dans l’assistance, la sécurité routière et l’assurance auto. Cette association a  ainsi publié une étude sur les distances de freinage des pneumatiques. Par temps sec ou sur route mouillée, les tests ont été réalisés à partir de freinages allant de 100 à 0 km/h.

Des performances variables selon les conditions climatiques

En cas de temps sec

Lorsque la température avoisine les 10°C, il apparaît que la composition du pneu d’été représente un avantage par rapport à celle d’un pneu hiver ou toutes saisons (mixtes). En effet, sa distance de freinage est réduite de près de 12 mètres. Dès lors que la température grimpe jusqu’à 20 ou 25°C, l’avantage est encore bien plus net, avec des distances de freinage beaucoup plus longues chez les pneus hiver et mixtes que chez les pneus été.

Conclusion : température au dessus de 10° C par temps sec, votez pneus été !

En cas de route mouillé

Avec des températures autour de 10°C, c’est désormais le pneu hiver qui a toutes les faveurs. En effet, sa structure de profil avec lamelles lui permet d’expulser l’eau efficacement et donc de réduire les distances de freinage. En revanche, si la température monte aux alentours de 25°C, le pneu d’été se montrera plus performant !

Conclusion : route mouillée au dessous de 10° C, votez pneus hiver, route mouillée au dessus de 10° C, dites pneu hiver !

En cas de temps neigeux

Avoir une voiture équipée de pneus été sur une route enneigée représente un danger manifeste. Vous verrez ainsi votre distance de freinage s’allonger de près de 50% par rapport à des pneus d’hiver.

Conclusion : dans tous les cas, au dessous de 10° C, passez aux pneus hiver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *